L'édito d'Eric

Juin 2020

L'appel "intérieur" d'une Pentecôte

Un étrange silence s’était abattu sur notre pays et le monde durant des semaines. La guerre contre l’ennemi invisible, le Covid-19, avait vidé les rues et les places, les écoles et les jardins. C’était comme une retraite collective qui s’imposait soudainement à toute notre société, interrompant d’un coup en elle les rythmes accélérés du travail et des activités les plus quotidiennes. Le silence des hommes a laissé place aux résonances inattendues d’une nature reprenant ses droits et ses couleurs et un « printemps » laissant éclore le bruissement des jeunes pousses.

Ce silence résonne aussi en nous comme un appel à la prière. Car ils sollicitent notre prière ces hommes et ces femmes sidérés devant la maladie, ces personnes vulnérables et esseulées. Elles appellent notre prière ces familles en deuil que les conditions restrictives de célébration à ce jour n’aident pas à porter la peine et ouvrir à l’espérance. Avec vous tous, j’ai d’abord une pensée pour celles et ceux qui ont été atteints par ce virus. Malheureusement, certains de nos paroissiens en sont décédés. Ils demeurent tous dans nos cœurs et dans nos prières. Ils engagent notre prière, les responsables politiques et sociaux, les entrepreneurs et les soignants, totalement impliqués, les voisins de la solidarité, ces mères et pères de familles en charge imprévue d’enseignement, et tant de gens dont l’appel à la responsabilité face au fléau bouleverse la vie.

 

Et voici qu’en ces jours où nous nous tenons avec Marie et les Apôtres au Cénacle en silence, dans l’attente du don du Saint Esprit à la Pentecôte, nous allons pouvoir de nouveau être rassemblés par le Seigneur pour la liturgie, le dimanche comme en semaine. Leur prière ressemble tant à la prière de nos églises « domestiques ». Leur attente nous convie à prendre le temps de revenir à la Parole de Dieu. En ces jours de marche vers la Pentecôte, nous sommes invités à contempler les Ecritures, pour mieux discerner l’essentiel de nos existences.

 

Nous avons à construire un monde dans lequel nous devons être attentifs les uns aux autres, un monde plus respectueux aussi de la Création.  Relisons nos vies pour nous convertir et progresser sur le chemin du Christ. Redisons avec Pierre quand beaucoup étaient tentés de ne plus suivre Jésus : « Seigneur, à qui irions-nous, Tu as les paroles de la vie éternelle ? » Jean 6,68.

Continuons une vie d’Église initiée à la maison, maintenons et entretenons ces liens nouveaux.

 

Nous allons doucement reprendre notre vie communautaire et la vie sacramentaire. Que l’Eucharistie puisse nous nourrir avec la paix du cœur. Je serai seul comme prêtre au service de nos paroisses durant ce mois de juin. Les précautions sanitaires demeurent dans nos églises, pour nous comme pour l’ensemble de nos concitoyens dont nous sommes solidaires. Le Covid-19 n’a pas encore disparu. Dans les paroisses, les célébrations reprennent avec un dispositif prudentiel mis en place et opérationnel. Je sais pouvoir compter sur la responsabilité de chaque communauté paroissiale, autour des membres de leur conseil de fabrique, pour mettre ce dispositif en œuvre avec sagesse. Des indications pratiques leur ont été transmises, élaborées en concertation avec les autorités épiscopales et préfectorales.

 

Frères et sœurs dans le Christ, en cette heure de l’Esprit, tenons bon dans la foi, l’espérance et la charité !

Abbé Eric Schneider

Curé-Archiprêtre de Bitche

ACCUEIL PAROISSIAL

Presbytère de Bitche

9, glacis du Château

57230 BITCHE

Tél. 03.87.96.05.19

Mèl : presbytere.bitche@orange.fr

Permanences :

Fermées jusqu'à nouvel ordre

Abonnez-vous

a notre newsletter

  • Flickr - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Twitter - Cercle blanc

SITES PARTENAIRES

Eglise de Metz
Com. paroisses Sarreguemines
Conf Evêques de France
Rencontrer Jésus
Eglise Protestante
Lien vers JC57
Vatican News