Bitche - anc. couvent des Capucins

Histoire - L'installation des capucins

En ce début de XVIIe siècle, la situation religieuse dans la petite bourgade de Bitche n'est pas pour plaire au très catholique duc de Lorraine, qui souhaite rétablir une foi et une pratique bien plus ancrée. Le clergé local ne brille pas par sa piété et son comportement, tandis qu'une grande partie de la ville est soumise au luthéranisme depuis l'introduction de la Réforme dans la région au XVIe siècle. En 1629, souhaitant rétablir et conforter la foi catholique dans la région, Charles IV (1604-1675), duc de Lorraine en droit de 1625 à 1675, signe la fondation d'un couvent capucin et en confie la tâche à Pierre Dithmar, receveur du comté de Bitche. C'est ainsi que les cinq premiers fils de saint François d'Assise arrivent à Bitche à la fin de l'année 1629. Originaires de la province capucine de Lorraine, ils se heurtent dès leur arrivée à deux problèmes de taille : d'une part la rudesse extrême du climat du Bitscherland, et d'autre part la différence de langue. Les Capucins ne parlent en effet que le français, alors que la population bitchoise parle le francique rhénan, un dialecte germanique, et n'entend absolument aucun mot de français.

Les moines commencent par dresser une grande croix puis s'installent dans une maison du baillage, à proximité d'une vieille chapelle dédiée à saint Nicolas et située dans le Vorburg ou faubourg de Kaltenhausen, l'un des deux bourgs composant plus tard la ville de Bitche. Ils interviennent efficacement dans l'administration religieuse de la paroisse et s'attaquent ensuite à leur mission de réévangélisation, cherchant tout particulièrement à obtenir la conversion des nombreux protestants de la ville. 

Le retour des Capucins en 1690

En 1680, Bitche passe à la France et Louis XIV s'adresse à la Suisse, au Tyrol, à la Souabe, au Wurtemberg et au Palatinat pour repeupler le pays presque entièrement vidé de ses habitants. Vauban visite Bitche en 1683 et décide d'y construire l'actuelle citadelle. Il faut donc des troupes et à celles-ci des aumôniers venus de France. C'est ainsi que la province des Capucins de Champagne reçoit l'ordre d'envoyer des Pères à Bitche et d'y établir un hospice. Les Capucins s'installent, construisent un petit couvent à l'emplacement de l'actuel, creusent un puits à l'emplacement du lavoir et commencent leur office. Ils assistent les malades, célèbrent les offices et mendient pour vivre. De nombreuses archives, liées notamment à la vie de la citadelle, font référence à eux, et les registres paroissiaux gardent trace de leur activité. Cependant, malgré cette intense activité, l'implantation des capucins est toutefois laborieuse. La plupart d'entre eux sont uniquement francophones dans un pays de langue allemande ; le couvent se trouve à la périphérie de la Province, aux portes de l'Allemagne, et ils ont de plus en plus de mal à subvenir à leurs besoins. De plus, apparemment, la Province est appelée à fournir des religieux en Amérique. Et c'est ainsi que le nombre de frères Capucins au couvent de Bitche diminue progressivement. En 1716, ils ne sont plus que deux Pères et en 1722, ils sont contraints de quitter la ville de Bitche, mettant leur ancienne résidence à la disposition de Léopold Ier (1679-1729), duc titulaire de Lorraine de 1690 à sa mort (cliquer pour en savoir plus).

La chapelle aujourd'hui

La chapelle est ouverte à tous ceux qui le désirent et de nombreux habitants de Bitche ou amis des capucins viennent témoigner leur sympathie à Pierre Morel lorsqu’il réalise les fresques. Les visites sont nombreuses : des écoles de petits et grands pour apprendre la technique des fresques, les hôtes de la maison Saint-Conrad, invités à découvrir la renaissance de la chapelle et parfois, des personnalités éminentes. Ainsi en 2003, le cardinal Christoph Schönborn, un dominicain archevêque de Vienne en Autriche et Mgr Flavio Carrero, un capucin évêque de Vérone en Italie, de passage à Bitche, visitent les lieux et encouragent chaudement Pierre Morel dans son entreprise. C’est alors que naît en lui l’idée de donner la propriété de la chapelle à la Fraternité franciscaine séculière de Bitche, en espérant qu’ainsi, l’ancienne chapelle du couvent des capucins puisse retourner à sa vocation originale et redevenir un lieu de prières et de célébrations, pour la plus grande gloire de Dieu ! Après d'importants travaux de restauration, mais aussi de mise en conformité aux normes de sécurité, la chapelle retrouve une nouvelle jeunesse. Elle peut enfin être réouverte au culte le 18 septembre 2009, lors d'une messe célébrée par M. l'archiprêtre de Bitche et plusieurs prêtres, tandis que nombreux fidèles de la Fraternité Saint-Conrad et des environs ont tenu à y assister. La Sainte Messe peut désormais y être célébrée chaque semaine.

source : www.bitscherland.fr

ACCUEIL PAROISSIAL

Presbytère de Bitche

9, glacis du Château

57230 BITCHE

Tél. 03.87.96.05.19

Mèl : presbytere.bitche@orange.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi

de 14h à 17h

Pas de secrétariat le mercredi

Abonnez-vous

a notre newsletter

  • Flickr - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Twitter - Cercle blanc

SITES PARTENAIRES

Eglise de Metz
Com. paroisses Sarreguemines
Conf Evêques de France
Rencontrer Jésus
Eglise Protestante
Lien vers JC57
Vatican News