Bitche - Chapelle du cimetière

Cimetières successifs

Le cimetière Sainte-Croix est situé à la sortie de la ville de Bitche, en bordure de la rue de Sarreguemines et quelques dizaines de mètres seulement avant la montée de la Rosselle. Un premier cimetière est aménagé dans la cité fortifiée avant le XVe siècle, autour de la chapelle Saint-Sébastien. En 1718, ce site étant considéré comme saturé, un nouveau cimetière est créé près de la chapelle de l'Étang puis, en 1757, le cimetière actuel voit le jour, en un lieu qui était alors inhabité et que l'urbanisation des XIXe et XXe aura vite fait de rattraper et même de dépasser.

Chapelle

Une chapelle, dédiée au Sacré-Cœur de Jésus (note 1), est érigée dans le nouveau cimetière à la fin du XVIIIe siècle et bénie en 1763, en vertu d'une autorisation épiscopale de 1776. Elle est détruite à la fin de la seconde guerre mondiale par les bombardements alliés de 1945. Les archives départementales de la Moselle conservent la requête adressée à l'évêque de Metz, afin d'obtenir la permission de célébrer la Sainte Messe dans la nouvelle chapelle ; un procès-verbal est dressé par l'archiprêtre de Hornbach après sa visite de la chapelle, le 28 juin 1776. Il s'agissait d'un édifice de type église-grange, avec chevet polygonal et campanile sur la première travée de la nef. Le toit était à l'impériale, à longs pans avec croupe. Un nouvel édifice est reconstruit dans l'après-guerre, reprenant le même type architectural que le premier.

Tombeaux intéressants

Le cimetière bitchois renferme plusieurs tombeaux particulièrement intéressants. Un premier tombeau anonyme, en grès et en fonte, est élevé au milieu du XIXe siècle sans doute par J. Mayer, artiste à Bitche, si on le compare à une croix semblable, signée, dans le cimetière de Meisenthal. Une autre croix identique est visible dans le cimetière de Bitche. Sur le tombeau sont représentés le triangle de la Sainte-Trinité, l'agneau mystique, un rinceau et une palmette. Un second tombeau anonyme, en calcaire, est élevé après 1883 (date portée au dos par la statuette en biscuit de l'enfant), avec le numéro 8 pour le modèle et la signature Villeroy & Boch, de Merzig. Un tombeau est élevé en 1889 pour la famille Weiss. La statue de l'ange en biscuit est signée au revers Villeroy & Boch, Merzig. Figurent aussi le nom Volker, le numéro 10 et l'année 1887, sans doute le numéro du modèle et l'année de son exécution.

Un tombeau en grès et en fonte est élevé en 1870 pour Marie Adélaïde Mailfait, cantinière au 3e régiment de hussards. Un tombeau semblable daté 1838, dans le cimetière de Meisenthal, porte la marque J. Mayeur, artiste à Bitche, de même que le tombeau identique décrit précédemment, lui aussi dans le cimetière de Bitche. Sur le tombeau sont représentés le triangle de la Sainte-Trinité, l'Agneau mystique, des rinceaux et des palmettes. Un tombeau en fonte est élevé en 1851, pour le baron Charles Joseph Alexandre Guntzer, inspecteur des forêts à Sarreguemines. Le tombeau représente des flambeaux renversés.

 

Calvaire

Un calvaire impressionnant est élevé dans le cimetière de Bitche. La structure est en pierre de calcaire, tandis que les personnages, en fonte, sont dus à l'Institut catholique de Vaucouleurs dans la Meuse, marque portée. L'iconographie proposée présente une légère originalité : en effet, aux deux personnages habituellement représentés au pied de la Sainte-Croix que sont la Très Sainte Vierge et saint Jean, sainte Marie-Madeleine est ici ajoutée au groupe du Calvaire, au milieu des deux, priant agenouillée tandis que les autres sont debouts. 

source : www.bitscherland.fr

ACCUEIL PAROISSIAL

Presbytère de Bitche

9, glacis du Château

57230 BITCHE

Tél. 03.87.96.05.19

Mèl : presbytere.bitche@orange.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi

de 14h à 17h

Pas de secrétariat le mercredi

Abonnez-vous

a notre newsletter

  • Flickr - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Twitter - Cercle blanc

SITES PARTENAIRES

Eglise de Metz
Com. paroisses Sarreguemines
Conf Evêques de France
Rencontrer Jésus
Eglise Protestante
Lien vers JC57
Vatican News