Actualité, vivre la messe

Nouvelle traduction du Missel Romain
Les quatre principales nouveautés

Depuis de longues années se prépare cette nouvelle traduction du missel qui nous sert à célébrer les messes.

L'objectif premier est de mieux correspondre au missel "typique" voulu par le concile Vatican II. Cela permet de prier dans le monde entier avec les mêmes expressions. C'est important pour manifester l'unité dans la foi. Un autre objectif est de mieux s'adapter à la langue française. Deux autres aspects marquent cette nouvelle traduction : 

(1) l'introduction "frères et soeurs" à la place de "frères" et (2) l'ajout du mot mystère pour qualifier par exemple l'eucharistie ; ceci afin de nous aider à percevoir que c'est un don qui vient de Dieu dans lequel nous sommes introduits par la grâce de Dieu. Dans la liturgie de l'eucharistie voici, entre autres, trois changements : 

missel.jpg

1. La présentation des dons du pain et du vin : "Tu es béni, Seigneur, Dieu de l'univers : nous avons reçu de ta bonté le pain (le vin) que nous te présentons, fruit de la terre et du travail des hommes ; il deviendra pour nous le pain de la vie.

R/ "Béni soit Dieu, maintenant et toujours"

2. L'invitation à la prière pour offrir le sacrifice du Christ : "Priez, frères et soeurs : que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, soit agréable à Dieu le Père tout-puissant.". 

Nouveau répons / "Que le Seigneur reçoive de vos mains ce sacrifice // à la louange et à la gloire de son nom // pour notre bien et celui de toute l'Église."

L'ancienne formule peut toujours être utilisée "Prions ensemble au moment d'offrir le sacrifice de toute l'Église" R/ "pour la gloire de Dieu et le salut du monde".

3. L'anamnèse : "Il est grand le mystère de la foi !" : "Nous annonçons ta mort, Seigneur Jésus, nous proclamons ta résurrection, nous attendons ta venue dans la gloire" au lieu de "Nous proclamons ta mort ... nous célébrons ta résurrection...".

4. L'invitation à venir communier au Corps du Christ.

"Voici l'Agneau de Dieu, voici celui qui enlève les péchés du monde. Heureux les invités au repas des noces de l'Agneau."

R/ "Seigneur je ne suis pas digne de te recevoir ; mais dis seulement une parole et je serai guéri."

Que cela ne nous trouble pas mais nous permette d'approfondir notre foi et notre participation au mystère que nous célébrons. Durant la semaine nous pourrions reprendre ces prières, les méditer et accueillir ce que le Seigneur nous donnera à vivre lors des prochaines célébrations. 

Depuis le premier dimanche de l'avent est entré en vigueur cette nouvelle traduction en français du missel romain. On sait que le rituel de la messe a évolué dans l'histoire, plusieurs fois et dans plusieurs Églises, depuis la première communauté chrétienne dont on ne sait de la pratique que ce qu'en disent les Actes des Apôtres : "Ils étaient assidus à l'enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle , à la fraction du pain et aux prières." (2, 42).

 

Les plus anciens d'entre nous auront pu connaître principalement trois missels. Beaucoup ont accueilli positivement ces évolutions. D'autres y ont résisté. Au point parfois de se séparer, sur ce motif et sur d'autres motifs associés. Mais il est rare que nous ayons une intelligence de ce qui était en cause dans ces évolutions : leur contexte d'élaboration, leur justification.

POUR Y VOIR PLUS CLAIR

Les archiprêtrés de Bitche et de Rohrbach-lès-Bitche organisent trois soirées de formation pour y voir plus clair. 

Elles auront lieu : 

-> samedi 29 janvier 2022 de 16h à 17h30 au Centre Pastoral de Rohrbach (presbytère)

-> samedi 26 février 2022 de 16h à17h30 au Centre Pastoral de Rohrbach (presbytère)

-> samedi 19 mars 2022 de 16h à 17h30 à l'église de Petit-Réderching

Elles visent deux objectifs : comprendre les missels dans l'histoire et adopter la nouvelle traduction en français du missel de Saint Paul VI. Je vous invite à y participer. En attendant on s'y met progressivement.

Inscription au presbytère de Bitche en téléphonant au 03 87 96 05 19.