POUR PRIER

Prier le rosaire

Depuis 1883, le mois d’octobre est consacré à la prière du Rosaire. Cette prière composée de quatre chapelets (voir plus bas "Prier le chapelet"), nous emmène, en compagnie de Marie, dans les mystères de la vie de Jésus, c’est-à-dire les « mystères joyeux, douloureux, glorieux et lumineux ». En 2003 Saint Jean-Paul II y ajoutait les « mystères lumineux » consacrés à la vie publique du Christ.

Son baptême au Jourdain, son autorévélation aux noces de Cana, l’annonce du Royaume de Dieu avec l’invitation à la conversion, sa Transfiguration et l’institution de l’Eucharistie. Selon lui prier le Rosaire c’est apprendre à avoir les yeux fixés sur le Christ, c’est s’abandonner à la confiance et au détachement.

 

Pas d’heure pour le réciter

Il n’y a pas d’heures pour faire défiler devant ses yeux, l’histoire du salut que nous offre cette prière, loin d’être désuète. En 150 « Je vous salue » (autant que de psaumes), c’est en effet tous les évènements de la vie de Jésus que nous méditons. Toutes les raisons sont bonnes pour se laisser bercer par cette prière facile, accessible à tous, qui nous façonne en douceur, dans les pas de Marie, la première qui a dit oui au projet de Dieu.

 

Lorsque nous récitons le « je vous salue, Marie », nous sommes amenés à contempler les mystères de Jésus, c’est-à-dire à réfléchir sur les moments importants de sa vie, pour que, comme pour Marie et pour saint Joseph, il soit au centre de nos pensées, de nos attentions et de nos actions.

 

La prière qui nous laisse aimer

« En nous invitant à dire notre chapelet, la Vierge désire que la puissance de salut contenue dans chaque mystère investisse notre être afin que nous devenions à notre tour des lumières pour nos frères».

Cette parole de Jean-Michel Castaing, écrivain catholique, nous montre le chapelet comme une invitation à se laisser aimer, tout simplement ; en accueillant l’Évangile.

church-1790940_640.jpg
chapelet.jpg

Prier le chapelet 

avec les Petites Soeurs des Pauvres (en savoir plus).

Au cours de la prière du chapelet, nous méditons "les mystères du Christ".

La Vierge Marie nous aide et guide dans cette méditation des mystères du Christ. C'est pourquoi après chaque mystère, nous disons 10 "Je vous salue Marie" et terminons la dizaine par "Gloire au Père...".

On peut méditer les 4 mystères : joyeux, lumineux, douloureux et glorieux.

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ; et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en l’Esprit-Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen.

Je vous salue, Marie pleine de grâce ; Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, Priez pour nous pauvres pécheurs, Maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Gloire au Père au Fils au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles. Amen.