Bitche - Chapelle Saint Sébastien

Histoire

La petite chapelle Saint-Sébastien de Bitche est érigée au Nord de la cité fortifiée, en bordure du chemin menant au moulins de Ramstein, de l'Ochsenmühle et de la Schwingmühle, dans la vallée de la Horn. L'humble oratoire se situe à proximité du fortin de la Roche-Percée ou fort Saint-Sébastien, construit à la moitié du XIXe siècle et auquel la chapelle donnera aussi son nom. La chapelle Saint-Sébastien est construite au XVe siècle, dans ce qui est alors le cimetière de la ville de Bitche. En 1718, ce site étant considéré comme saturé, un nouveau cimetière est créé à proximité de la chapelle de l'Étang. Puis, ce n'est qu'en 1757 que le cimetière actuel voit le jour, situé pour sa part en bordure de la route de Sarreguemines. À partir de 1763, la chapelle ne joue donc plus son rôle essentiel de chapelle de cimetière, mais elle demeure un lieu de pèlerinage fréquenté à saint Sébastien, particulièrement populaire dans la région à cette époque. La chapelle ainsi que le cimetière sont rouverts après la seconde guerre mondiale, afin de procéder à des inhumations militaires. Le lieu demeure fidèlement entretenu par les associations locales d'Anciens combattants.

Edifice

Il s'agit d'un édifice simple de plan allongé, à vaisseau unique, en grès et moellon sans chaîne en pierre de taille enduit. Le toit est à longs pans et à forte pente, recouvert de tuiles plates.

Mobilier

Dans le petit chœur de la chapelle, fermé par une belle grille en fer forgé, les statues de saint Wendelin et de saint Roch entourent celle de saint Sébastien, patron de l'oratoire. À l'intérieur de la chapelle se trouve également la plaque funéraire de François Céron. Cité comme maître cuisinier et aubergiste à Bitche, il est décédé le 21 novembre 1654 ou 1684, le troisième chiffre étant difficilement identifiable. À l'extérieur de la chapelle se dresse une belle croix en bois qui date pour sa part de la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Croix monumentale

Une belle croix monumentale en grès sculpté se dresse à gauche de l'entrée du petit cimetière, entourant la chapelle Saint-Sébastien. Possédant un socle en balustre avec fût-stèle galbé, la croix est très vraisemblablement élevée dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Le croisillon est quant à lui refait à la fin du XIXe ou au début du XXe siècle. Un cœur enflammé dans une nuée rayonnante est représenté à la base de la croix, de même que sur le socle. Sur le fût-stèle, la Très Sainte Vierge Marie et saint Sébastien apparaissent surmontés de deux têtes d'angelots ailées. D'autres symboles y figurent aussi, tels qu'une guirlande de laurier ou encore une étoile filante.

Rue Saint Sébastien

Conduisant à la chapelle qui porte son nom, la rue Saint-Sébastien est une vieille rue à l'intérieur de l'enceinte urbaine, qui est visible sur tous les plans anciens de la cité fortifiée de Bitche. Descendant en pente douce vers le nord, elle était autrefois fermée par une poterne, la porte de la Roche-Percée, qui sera détruite durant l'annexion allemande de 1871. Bordée de maisons modestes, dont certaines étaient habitées par des artisans - des insignes de cordonnier sur une clef de porte piétonne en témoignent -, elle présente une suite de décrochements dans les pignons, dont l'un a conservé son pan-de-bois original. En dépit des transformations des façades au fil des années, la rue, dominée par la haute masse bienveillante de la citadelle, conserve son agréable charme provincial.

source : www.bitscherland.fr

ACCUEIL PAROISSIAL

Presbytère de Bitche

9, glacis du Château

57230 BITCHE

Tél. 03.87.96.05.19

Mèl : presbytere.bitche@orange.fr

Permanences téléphoniques (uniquement)

Lundi, mardi, jeudi et vendredi

de 14h à 17h

Merci de votre compréhension

Eglise catholique en Moselle

© 2020 Paroisses de Bitche